Une île trop loin

Steffi et Nelli débarquent en Suède pendant la seconde guerre mondiale. Ces 2 jeunes soeurs sont autrichiennes et juives. Pour fuir les persécutions nazies, leurs parents ont préféré les envoyer à l'étranger dans des familles d'accueil, le temps de préparer leur départ pour les Etats-Unis. Elles sont accueillies sur une île perdue, balayée par les vents et la pluie. Dès leur arrivée, les deux soeurs sont séparées : Steffi, l'aînée, se retrouve chez un couple sans enfant. La femme, Tante Martha, a un visage sévère et parle peu, son mari, pêcheur est souvent absent. La petite Nelli, quant à elle, trouve refuge dans une famille joyeuse et bruyante, entourée d'enfants.

Steffi n'arrive pas à s'adapter à cette nouvelle vie. Elle a bien compris qu'elle ne reverrait pas de sitôt ses parents et elle se sent bien seule face à cette grande douleur. A l'école, elle devient le bouc-émissaire de ses camarades, qui se moquent de son accent, qui la regardent comme une bête curieuse. Elle attend chaque semaine, impatiente, des nouvelles venues d'Autriche.

Dans ce premier volet - Il y a 4 volumes en tout - , Nelli et Steffi voient leur vie bouleversée. Elles débarquent sur une île où les maisons sont rongées par l'humidité; elles sont accueillies les bras ouverts mais on leur impose une nouvelle religion. Steffi a peur d'oublier ses parents et se rebelle alors que la petite Nelli est tout à son bonheur de retrouver une famille.

Récit en 4 volumes (Une île trop loin, L'étang aux nénuphars, Les profondeurs de la mer, Vers le large). Malgré qq difficultés à entrer dans l'histoire au départ, j'ai vite "accroché" à l'histoire terrible de ces 2 jeunes filles et plus particulièrement de Steffi, le personnage principal, que l'on suit sur plusieurs années. C'est une vraie héroîne : courageuse, déterminée, prête à rendre service.

Ce roman a été primé au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil en 2003.

Une Ile trop loin / Annika Thor. Thierry Magnier, 2003 -