Basile et Massue vivent à Brest. Compagnons inséparables, ils ont installé leurs quartiers dans le bar de Bison et Fernande, Le National, où ils vident verres sur verres en compagnie de Mireille, Firmin et d'autres buveurs invétérés. Noyer sa solitude et son mal-être dans l'alcool, s'enivrer jusqu'à s'oublier : voilà leur quotidien. Jusqu'au jour où Basile et Massue croisent Jussieu. Massue, si sûr de lui, devient blême et cherche à tout prix à éviter cet homme qui les suit de loin. Quel secret se cache derrière ces deux hommes ? Basile s'interroge et sent bien que son compagnon change. Rien ne va plus au National, la douce et belle Fernande devient l'ombre d'elle même et Bison vide encore plus vite les bouteilles du bar.

J'ai beaucoup aimé ! Les personnages, englués dans leur solitude et leur "non-vie", l'ambiance pesante mais à la fois attirante, la ville de Brest omniprésente, le déroulement de cette histoire racontée par Basile. C'est particulier : on peut être vite "saoulé" par ces histoires d'ivrognes mais j'y ai trouvé une vraie humanité.

Basile et Massue / Arnaud Le Gouëfflec - L'Escarbille, 2004

Le club lecture de la médiathèque reçoit les éditions nantaises L'Escarbille au mois de mai. Leur originalité : ne publier que des premiers romans. Je découvre actuellement leur catalogue. A très vite donc avec d'autres titres de cette maison.