Roman fleuve de 1200 pages (dans la collection Babel) qui m'a enchantée.  En 1913, Gabrielle Demachy est une jeune femme parisienne, recueillie enfant par une tante d'origine hongroise. Alors qu'elle se désespère de ne plus avoir de nouvelles deson cousin, dont elle est secrètement amoureuse, elle est convoquée avec sa tante au Ministère de la Guerre. Elle savait Endre parti pour l'Orient, plus exactement la Birmanie, et apprend par un Colonel, son décès en 1908. Sous le choc de cette nouvelle, devant la malle contenant ses derniers effets, elle décide de chercher les raisons de sa mort. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de les prévenir ? Pourquoi autant de mystères ? Le jeune assistant du Colonel se propose de l'aider mais Gabrielle est loin d'imaginer alors où cette démarche, pourtant naïve et touchante au départ, va l'emmener.

Je ne peux résumer en quelques lignes cette histoire où s'entremêle une multitude de personnages. Gabrielle va s'immiscer dans la vie d'une riche famille d'industriels, les Bertin-Galay, pour connaître la vérité sur la mort d'Endre. A travers l'histoire de cette famille, on découvre une époque en pleine évolution et en crise à la veille de la Première Guerre Mondiale. A la fois roman familial, roman à suspens et roman d'amour, on ne s'ennuie pas une seconde tant les évènements s'enchaînent. Le personnage principal est une véritable héroïne dans ce début de siècle en pleine mutation sociale. A lire absolument !!

Dans la main du diable / Anne-Marie Garat. Actes Sud, 2006 (Babel 840, 2007). A noter que l'auteure a publié cette année une suite à cette histoire avec l'Enfant des Ténèbres.