J'avais noté ce livre dans ma LAL après avoir lu quelques bonnes critiques, en me disant qu'une fois encore, ce titre risquait d'attendre avant de se retrouver sur ma table de chevet. Et bien non, jeudi soir, un lecteur l'a retourné à la bibliothèque alors que j'étais là en me disant avoir vraiment passé un bon moment. A la veille de mes congés, je l'ai donc rajouté à la pile qui attendait son "transfert" vers la maison.

Cette histoire se déroule dans les plaines canadiennes, près de Winnipeg, en 1870. Les MacDonald ont installé leur ferme isolée au sein de ces prairies sans limite, entourées de marécages. Le plus jeune de leurs fils, Ben, 6 ans, s'intéresse beaucoup à la nature et aux animaux qui l'entourent. Très solitaire, peu bavard, ce petit garçon préfère la compagnie des poules, souris, oiseaux à celle de sa propre famille. Il imite à la perfection leurs cris, leurs gestes au plus grand découragement de ses parents qui se demandent bien comment l'intéresser à autre chose. Un matin, alors qu'il suit une poule sauvage, Ben s'éloigne plus que de coutume de la ferme de ses parents. Il prend plaisir à observer chaque animal croisé près des étangs où ses pas l'ont mené. Mais, alors que l'orage approche, le jeune garçon ne retrouve plus son chemin. Pris de panique, sous la tempête, il trouve refuge dans un terrier. Après quelques heures de sommeil agité, affamé et paniqué, il se retrouve alors en tête à tête avec la propriétaire des lieux : une mère blaireau, croisée quelques jours plus tôt, qui vient de perdre ses petits. C'est alors le début d'une histoire à 2, du lien qui se crée entre cet animal sauvage et ce petit bonhomme de 6 ans. Attachement si fort que la mère blaireau, pourtant méfiante et craintive, ira jusqu'à rejoindre Ben dans la ferme familiale après avoir été retrouvé par son frère, au bout de 6 semaines de recherche intensive.

J'ai été embarquée par l'histoire de ce petit Ben et la relation menée avec ce blaireau. Finalement, ce petit garçon retrouvera goût à communiquer avec les autres après cette rencontre et cette expérience extraordinaire. Le final du roman est très réussi, émouvant et tragique à la fois. C'est aussi un véritable roman "naturaliste" qui permettra aux plus jeunes de découvrir la terrible loi de la nature (même dans ce qu'elle a de pire).

Les avis de Lisa et Cuné

La Rencontre : l'histoire véridique de Ben MacDonald / Allan W. Eckert - Le Livre de poche jeunesse, 2003. A partir de 11-12 ans.